“Weihenstephaner hefe weissbier” : la tradition a du bon

30/01/2012
in Category: Bières allemandes
0 1130 0

“Weihenstephaner hefe weissbier” : la tradition a du bon

2012_01_30_Weihenstephaner_hefe_weissbier_01Ah la Bavière… Ses collines du nord, ses alpages du sud. Ses forteresses médiévales, ses châteaux baroques. Ses dirndl, ses lederhosen. Sa cuisine délicate. Et ses bières. Le land compte plus de 600 brasseries en activité.

Le monastère bénédictin de Weihenstephan a été fondé en 725, sur une colline surplombant la ville de Freising, à une quarantaine de kilomètres de Munich. Ses moines ont reçu le privilège de brasser en 1040. Acquise, plus tard, par les ducs de Bavière, passée ensuite sous le contrôle de l’État bavarois, Weihenstephan revendique le titre de plus ancienne brasserie du monde (comme, d’ailleurs, l’abbaye voisine de Weltenbourg). Elle est, surtout, le siège de l’école de brasserie de l’université technique de Munich. Où l’on vient étudier d’à peu près partout.

La fiche technique :

  • Nom : Weihenstephaner hefe weissbier
  • Brasserie : Bayerische Staatbrauerei Weihenstephan
  • Type : hefe weissbier (bière de froment de fermentation haute, non filtrée).
  • Teneur en alcool : 5,4 %.
  • IBU : 14.
  • Pays : Allemagne (à Freising, en Bavière).

À l’œil : presque dorée, un peu trouble (ce qui, pour une bière non filtrée, est somme toute logique). Belle mousse, très blanche, un peu comme des œufs en neige.

Au nez : petite note de froment, bien sûr. On lui trouve aussi un léger arôme de banane. Si, si, c’est vrai.

En bouche : attaque assez douce, mais un goût plutôt long. Petite note florale.

Note : 14/20. Agréable, mais ne parvient pas à sortir du lot. Tellement équilibrée qu’elle manque de caractère.

Détail intéressant, Weihenstephan conseille cette bière en accompagnement de plats légers, “au goût délicat”, à l’image des weisswürste, une sorte de boudin blanc typiquement bavarois. Vous voilà prévenus.

, ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :