“Telenn du”, un air de Bretagne…

04/02/2012
in Category: Bières françaises
0 1049 0

“Telenn du”, un air de Bretagne…

“En la dégustant, vous pourrez imaginer les grands champs2012_02_04_Lancelot_telenndu_01 de fleurs blanches du sarrasin, qui éclairent nos paysages bretons en juillet et août.” À en croire le site Internet de la brasserie Lancelot, goûter une Telenn du est une expérience en soi. La promesse d’un voyage au cœur de la fertile campagne armoricaine. Soit. Alors, essayons.

Verdict ? Pas de prairie en vue. Aucune plongée “dans l’univers magique des légendes de l’antique forêt de Brocéliande”. En tout cas, pas cette fois. Mais une furieuse impression de dîner dans la petite crêperie du quartier. Ce qui, à la Chandeleur, n’est déjà pas si mal.

“Une franche odeur de galette de sarrasin.”

Et pourquoi donc un tel sentiment ? Parce que la Telenn du (“harpe noire” en français) est brassée à base d’orge malté et de blé noir. Un blé cultivé en Bretagne, justement. Et qu’elle dégage une franche odeur de galette de sarrasin, avant que l’on y ajoute l’œuf et la saucisse. Elle se déguste fraîche, mais non glacée (la bière, pas la galette).

Des cuves de la brasserie Lancelot, installée dans une ancienne mine d’or au Roc-Saint-André (Morbihan), ne sortent que des bières de fermentation haute, non filtrées, non pasteurisées et refermentées en bouteille.

La fiche technique :

  • Nom : Telenn du.
  • Brasserie : Brasserie Lancelot.
  • Type : brune au blé noir.
  • Teneur en alcool : 4,5 %.
  • Pays : France (Bretagne).

À l’œil : pas aussi opaque que la Hercule, mais quand même bien brune. Mousse épaisse et foncée.

Au nez : un arôme de pâte à crêpes (ce qui, pour une bière brassée à base de blé noir, est assez logique).

En bouche : attaque assez douce, les saveurs arrivent dans un deuxième temps. On retrouve le sarrasin. Assez peu d’amertume.

Note : 15/20. Bien, mais peut mieux faire. Manque d’un peu de caractère pour sortir du lot.

En marge de son activité brassicole, Lancelot produit aussi la limonade 1905 et le Breizh Cola. Et ouais…

, , , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :