Retour en Bretagne avec la « Blanche hermine »

08/03/2012
in Category: Bières françaises
0 1204 0

Retour en Bretagne avec la « Blanche hermine »

2012_03_08_Lancelot_blanche_hermine_01À l’occasion d’une chronique sur la « Telenn du », on avait déjà évoqué ici-même le cas de la maison Lancelot, installée dans une ancienne mine d’or au Roc-Saint-André (Morbihan). La brasserie bretonne propose, au total, une dizaine de bières. Dont la « Blanche hermine » qui nous occupe aujourd’hui.

Chez Lancelot, on aime lier la production aux légendes et mythes bretons. Ainsi, la « Blanche hermine » évoque l’animal symbole de la Bretagne. « Le roi breton Conan Mériadec découvrit, au cours d’une partie de chasse, une hermine blanche au bord d’un ruisseau fangeux. Celle-ci, cherchant un passage pour franchir la boue, préférera faire face aux chasseurs plutôt que salir son pelage d’un blanc immaculé… De là est née la devise de la Bretagne: “Plutôt la mort que la souillure!” », explique-t-on sur le site Internet de la brasserie.

La « Blanche hermine » est une bière blanche de froment. Lancée en 1997, elle a reçu une médaille d’argent au Concours général agricole de 2006.

La fiche technique :

  • Nom : Blanche hermine.
  • Brasserie : Brasserie Lancelot.
  • Type : blanche de froment.
  • Teneur en alcool : 4,5 %.
  • Pays : France (Bretagne).

À l’œil : de couleur jaune pâle. Une mousse légère qui n’accroche pas au verre. Un peu de gaz qui remonte.

Au nez : du froment, bien sûr. Et une petite pointe d’agrumes.

En bouche : aucune amertume, une douce saveur de fleur d’oranger. Pas de second goût.

Note : 15/20. Une blanche agréable et désaltérante. On pensera à en mettre au frais pour l’été.

, , , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :