La « Mönchshof original », pils à l’heure

22/04/2012
in Category: Bières allemandes
0 1119 0

La « Mönchshof original », pils à l’heure

2012_04_22_Monschof_original_pils_01La pils est un peu à la bière ce que les rillettes sont à la charcuterie. Un grand classique. Mais pas forcément une valeur sûre. On en produit (et on en consomme) de toutes sortes. Des bonnes, des moins bonnes. Et des franchement mauvaises. Du coup, au moment un peu solennel d’aborder ce style, « yapasquelakro » a choisi d’évoquer la « Mönchshof original », présentée comme une pils plutôt haut de gamme.

D’abord, un peu d’histoire. Nous sommes en 1842, à Plzeň (Pilsen en allemand), ville de l’actuelle République Tchèque. Josef Groll, Bavarois de son état, est nommé maître brasseur de la cité. La suite, c’est Melissa Cole qui la raconte, dans son ouvrage (fort bien nommé) « Tout sur la bière » :

“Grâce aux levures de fermentation basse bavaroises, aux nouveaux malts qui pénétraient le monde brassicole du pays, il s’attaqua à la création de ce qu’il voyait comme l’étape suivante en termes de brassage : la bière lager de couleur dorée. Il bénéficia d’une série de circonstances favorables : l’eau de Plzeň, extrêmement douce, n’extrayait pas beaucoup de couleurs des malts ; pendant la construction de la nouvelle brasserie de la ville, le réseau de caves souterraines permettant la fermentation de la bière fut étendu. En outre, toute la région produisait à l’époque les meilleurs houblons saaz et il profita de leurs qualités aussi bien sur le plan de l’amertume que de l’arôme.”

Et une bonne cinquantaine d’années plus tard, la pils était devenue le style dominant de la production mondiale. Au passage, sachez que la bière de Josef Groll existe toujours. Il s’agit de la « Pilsner Urquell » que l’on trouve désormais un peu partout.

“Un géant de la bière en Allemagne.”

La « Mönchshof original », elle, est produite à Kulmbach, au nord-est de la Bavière, tout près de la frontière germano-tchèque, par la Kulmbacher brauerei. Une brasserie dont les origines remontent au XIXe siècle. En 1846, trois Johann (Reichel, Scheiding et Hübner) s’associaient pour fonder son ancêtre, la Kulmbacher Reichelbräu.

Aujourd’hui, la Kulmbacher brauerei est un géant de la bière en Allemagne, capable de sortir de ses cuves trois millions d’hectolitres annuels (chiffre de 2002). Outre la « Mönchshof original », elle produit la Kapuziner et la Eku. Ainsi que la bière officielle des footballeurs du 1.FC Nürnberg. Elle organise, en partenariat avec la municipalité de Kulmbach, la Kulmbacher Bierwoche. Une « semaine de la bière » qui attire, chaque année, 100 000 visiteurs.

La fiche technique :

  • Nom : Mönchshof original pils.
  • Brasserie : Kulmbacher brauerei.
  • Type : pils.
  • Teneur en alcool : 4,9 %.
  • Pays : Allemagne (à Kulmbach, en Bavière).

À l’œil : légèrement dorée, translucide et pétillante. Une jolie mousse, fine et délicate.

Au nez : un arôme assez sucré (du pamplemousse ?) et agréable.

En bouche : une belle saveur au départ (quelque chose qui se rapproche du citron vert), une petite acidité, mais beaucoup trop courte en bouche. Petite amertume en fin de parcours.

Note : 11/20. Fraîche. Mais on a envie d’en avoir un peu plus.

Et là, cher lecteur, tu ne comprends pas. Quel est le rapport entre le titre de cette chronique et son contenu ? Je vais être franc et honnête : il n’y en a aucun. Mais j’aimais bien le jeu de mots. Voilà. Non, non, de rien, tout le plaisir est pour moi.

, , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :