La bière élevée au rang d’art malté

03/02/2013
in Category: Bières françaises
0 1437 0

La bière élevée au rang d’art malté

La bière de garde est un peu à la France ce que2013_02_03_Artmalte_bieredegarde_01 l’oktoberfestbier est à la Bavière. Ou le stout à l’Irlande. Un étendard. Pourquoi ? Parce qu’elle est l’unique style propre au paysage brassicole français. Un style né au tournant du XXe siècle dans le Nord-Pas de Calais et en Picardie. Mais que l’on réussit aussi très bien en Haute-Savoie, comme le prouve la toute jeune brasserie ArtMalté.

Toute jeune, puisque cette « petite fabrique de bières artisanales » (c’est ainsi qu’elle se définit) a été lancée en 2009 à Annecy. ArtMalté est l’œuvre de Stéphanie Altermatt, ingénieur en microbiologie de formation. Elle produit aujourd’hui six bières différentes, forme au brassage des élèves d’écoles d’agroalimentaire. Tout en organisant des journées d’initiation à l’art brassicole et des soirées dégustation.

“De petits brasseurs perpétuèrent le style.”

Mais au fait, qu’est-ce qu’une bière de garde ? Une idée, Monsieur Jackson ?

« Cette appellation désigne une bière de conservation en référence à l’habitude des fermes du nord de la France de brasser durant les mois les plus froids et de conserver la bière pour l’été, saison où la chaleur et les levures sauvages compliquent le brassage. Avec l’industrialisation, les bières de garde disparurent pratiquement, mais de petits brasseurs perpétuèrent le style. Certains livrèrent leur bière en utilisant des bouteilles de champagne à bouchon de liège. Initialement de fermentation haute, forte et en bouteille, la bière de garde peut être de fermentation basse et filtrée. »

Merci, Monsieur Jackson.

2013_02_03_Artmalte_bieredegarde_02

La fiche technique :

  • Nom : ArtMalté – Bière de garde.
  • Brasserie : ArtMalté.
  • Type : bière de garde.
  • Teneur en alcool : 6,5 %.
  • DLUO : février 2013.
  • Pays : France (à Annecy, en Haute-Savoie).

À l’œil : bière ambrée, cuivrée voire caramélisée, légèrement troublée. Belle mousse, beige et dense.

Au nez : arômes doux et agréables, assez fruités. Cela sent la pêche ou la mangue jeune pas encore tout à fait mûre.

En bouche : on part sur des premières notes de pêche. Qui devient pamplemousse, avec l’arrivée d’une belle amertume, bien prononcée. Petit côté grillé.

Note : 16/20. Belle réussite. Ronde et équilibrée. Manque juste d’un tout petit peu de longueur. Sans doute son seul défaut.

, , , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :