L’« Entre 2 », comme ça, en passant

10/06/2013
in Category: Bières françaises
0 1168 0

L’« Entre 2 », comme ça, en passant

Connaissez-vous le point commun entre la2013_06_10_Entre_deux_bieres_entre2_01 « Science infuse », dont on vient tout juste de parler, et la brasserie girondine de l’Entre deux bières ? Non ? Aucune idée, vraiment ? C’est simple, on vous explique. Karin Forrer, créatrice et maître-brasseur de cette maison installée à Mauriac, est diplômée du DU opérateur de brasserie délivré par l’université de La Rochelle, elle-même productrice de la « Science infuse ». Et voilà.

Sinon, à part ça, on ne vous refait pas le coup de la petite histoire de l’Entre deux bières. On en a déjà parlé lors de précédentes chroniques, évitons donc d’être redondant.

“Une pointe de jus de raisin blanc”.

Simplement, pour rappel, sachez que la brasserie propose cinq bières différentes. On a déjà évoqué les cas de la « Baïne » et de la « Tchanquée », voici aujourd’hui l’« Entre 2 ». Elle est présentée par ses créateurs comme une « bière blonde et désaltérante », brassée avec « une pointe de jus de raisin blanc pour apporter du sucre et un parfum typique […] C’est donc une bière de garde caractérisée par une légère amertume, et une dominance des arômes de malt ». Soit. Voyons cela.

2013_06_10_Entre_deux_bieres_entre2_02

La fiche technique :

  • Nom : l’Entre 2
  • Brasserie : Entre deux bières.
  • Type : bière de garde.
  • Teneur en alcool : 4,5 %.
  • Pays : France (à Mauriac, en Gironde).

À l’œil : blonde quasiment blanche. Très trouble. Carbonation assez forte. Mousse blanche qui disparaît assez vite.

Au nez : les arômes sont assez légers. On y retrouve des notes de céréales avec une petite pointe d’agrumes.

En bouche : Comme pour les arômes, les saveurs sont légères. Attaque citronnée, puis forte amertume. Petit côté métallique. Et surtout une forte astringence. Aucune longueur en bouche.

Note : 9,5/20. Le souci, c’est que je n’ai jamais trop aimé les bières métalliques et la sensation d’astringence, ni les saveurs légères. J’avais mieux apprécié la « Baïne » et la « Tchanquée ». Là, forcément, je passe à la suivante.

Épisodes avec la même brasserie : la Baïne, la Tchanquée.
, , , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :