Une Silvanecte, par Toutatis…

18/03/2014
in Category: Bières françaises
0 1931 0

Une Silvanecte, par Toutatis…

Silvanecte. Plutôt bizarre, comme nom. Ça surprend,2014_03_17_Saint_Rieul_silvanecte_1.1 ça intrigue. On s’interroge. Cela veut dire quoi, Silvanecte ? C’est une bière, du fromage ou de la charcuterie ? On est un peu circonspect et on hésite. Dommage, car il ne s’agit finalement que d’une jolie petite blonde. Qu’il eut été bien dommage de manquer.

Silvanecte, ce n’est en fait que le nom de la tribu gauloise qui peuplait, bien avant que la bière soit appelée bière, la sud de la Picardie, dans les environs de l’actuelle ville de Senlis. Qui n’est située qu’à une petite vingtaine de kilomètres de Trumilly, là où est installée la brasserie Saint-Rieul. La boucle est bouclée.

“Un triple houblonnage à froid.”

Du reste, on vous a déjà parlé de cette brasserie. Oh, c’était il y bien longtemps, on vous l’accorde, même si à l’époque, la bière s’appelait déjà bière. On avait évoqué alors la Brune sur lie, un stout tout à fait sympathique. La Silvanecte, pour en revenir à nos moutons, est une sorte d’hommage à nos ancêtres les Gaulois. C’est en tout cas ainsi que Saint-Rieul la présente :

« Bien avant l’invasion romaine, la tribu gauloise des Silvanectes peuplait notre région. Courageux et habiles, ils maîtrisaient le maniement de l’épée, la frappe des statères en or et la culture de l’orge. C’est avec cette dernière qu’était concoctée pour chaque grande occasion une cervoise spéciale. En leur honneur, nous avons brassé cette cuvée silvanecte au caractère affirmé. Prenez garde à ce que le ciel ne vous tombe pas sur la tête. »

Ceci étant dit, qu’avons-nous maintenant dans notre verre ? Une jolie blonde, issue d’une fermentation haute et d’une refermentation en bouteille, médaillée d’argent au Concours général agricole de 2012. Brassée, aussi, en suivant la technique du triple houblonnage à froid. On vous le rappelle, pour pratiquer du houblonnage à froid, il suffit de prendre une bière déjà fermentée, d’y laisser macérer une bonne dose de houblon. Qui, pris à froid donc, ne délivre que ses notes aromatiques, sans ajouter d’amertume.

2014_03_17_Saint_Rieul_silvanecte_1.2

La fiche technique :

  • Nom : Silvanecte.
  • Brasserie : Saint-Rieul.
  • Type : blonde triple.
  • Teneur en alcool : 8,5 %.
  • DLUO : mars 2014.
  • Pays : France (à Trumilly, dans l’Oise).

À l’œil : couleur paille, voire un peu orangée. Bière assez trouble. Belle mousse blanche, plutôt fine, de tenue longue. Peu de bulles.

Au nez : les arômes ne sont pas très puissants, mais tout de même délicats et agréables. D’abord des notes de céréales, puis une ambiance un peu plus fruitée (orange, pêche) et bien houblonnée.

En bouche : attaque fruitée et fraiche. L’amertume et la puissance arrivent dans un second temps. Note finale de pamplemousse. Tenus en bouche correcte.

Note : 16/20. Franchement sympa. Et, dans nos souvenirs, encore meilleure à la pression.

, , , , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :