Saint-Feuillien, c’est de saison

12/04/2014
in Category: Bières belges
0 1100 0

Saint-Feuillien, c’est de saison

2014_04_12_StFeuillien_saison_1.2Connaissez-vous le point commun entre la bière et le légume ? Les deux peuvent être de saison. Et la différence ? La consommation de cinq carottes par jour n’a jamais rendu personne malade. Aimable, oui. Mais malade, non. Alors qu’avec la bière… Ce petit appel à la modération lancé, on peut rentrer dans le vif du sujet. À savoir la « Saison by Saint-Feuillien ». Une bière belge, ce qui jusqu’ici est plutôt rare sur Yapasquelakro. Une bière de type saison, même. Et alors là, c’est carrément de l’inédit.

Mais une saison, c’est quoi au juste ? Un type de bière, ça, vous l’avez compris. Typique de la Belgique wallonne, entre la province de Namur, le Hainaut et la Brabant wallon. Et assez proche de la bière de garde née dans le Nord de la France. Les deux partagent en fait une même origine. Pour faire simple (et à peu près court), au tournant du XXe siècle, les fermes brasseries produisaient de la bière pour étancher la soif de leurs ouvriers. Les Français brassaient l’hiver, laissaient en garde et consommaient l’été. Les Belges, eux, produisaient puis consommaient aussitôt une bière du coup plus désaltérante et moins alcoolisée.

« Une très belle robe bronze, un ample bouquet herbacé, fruité, et un palais affirmé, presque décapant « 

À l’époque, on avait tendance à jeter un peu tout et n’importe quoi dans le brassin. Des épices, des fines herbes, du miel, du sucre… Désormais, on utilise surtout du houblon saaz, aux arômes doux et épicés. « Les bières de saison possèdent une très belle robe bronze, un ample bouquet herbacé, fruité et un palais affirmé, presque décapant. » Ça, c’était l’analyse de Michael Jackson.

Parlons un peu de la Brasserie Saint-Feuillien maintenant. Elle a ouvert ses portes en 1873. Elle se nommait alors Brasserie Friart. Puis elle a mis la clé sous la porte un gros siècle plus tard, en 1977. En 1988, la famille Friart a décidé de relancer l’activité, sous l’étiquette cette fois-ci de Saint-Feuillien. Pourquoi ce nom ? Parce que c’était celui d’un moine irlandais venu dans l’actuelle Belgique pour prêcher l’Évangile. Avant d’être décapité en 655. Sur les lieux de son martyr est ensuite bâtie une petite chapelle qui, au fil du temps, s’agrandit pour devenir l’abbaye de Saint-Feuillien. Ah, on a omis de vous préciser que cette histoire se déroule dans la Hainaut, au Rœux, là où sont justement installées les cuves de la famille Friart.

« Un titre mondial, trois médailles internationales »

La « Saison by Saint-Feuillien », de fermentation haute, refermentée en bouteille et non-filtrée, a été élue meilleure saison du monde en 2009 à Londres. Puis elle a reçu en 2011 une médaille de bronze lors des Australian Beer Awards et une médaille d’argent à l’US Open Beer Championship. Et enfin, l’année suivante, une nouvelle breloque bronzée au Brussels Beer Challenge.

La fiche technique :

  • Nom : Saison by Saint-Feuillien.
  • Brasserie : Brasserie Saint-Feuillien.
  • Type : saison.
  • Teneur en alcool : 6,5 %.
  • DLUO : avril 2014.
  • Pays : Belgique (au Rœulx, dans la province du Hainaut).

À l’œil : bière ambrée, presque cuivrée. Peu de bulles. Mousse assez fine et d’un blanc un peu cassé, de tenue correcte.

Au nez : arômes assez houblonnés. Un peu de citron, un peu de pain frais, un peu de poivre.

En bouche : attaque fruitée avec dans la foulée une belle amertume. Final fruité avec un grand côté pamplemousse. Assez rafraîchissante.

Note : 14,5/20. À ranger au rayon des classiques.

, , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :