Les bières de son moulin

06/06/2014
in Category: Bières néérlandaises
1 1713 0

Les bières de son moulin

Certaines brasseries grandissent plus vite que2014_05_31_DeMolen_Amarillo.1.1 d’autres. On pense, par exemple, à BrewDog (dont on vous a déjà bien rabâché les oreilles). À Mikkeler. Au Mont Salève. À Thornbridge. Mais au jeu du « je me lance dans l’aventure et d’entrée je me fais remarquer par la qualité de mes produits », la Brouwerij De Molen a fait fort. Très fort.

De Molen (on s’épargnera à partir d’ici l’usage du terme « Brouwerij » pour des raisons pratiques évidentes) débarque dans le monde de la bière en 2004, créée par Menno Olivier aux Pays-Bas, à Bodegraven. Un an plus tard, la brasserie est primée au Great British Beer Festival. Des médailles, elle en a gagnées depuis une bonne vingtaine. En 2008, elle apparaît pour la première fois dans le top 100 des meilleures brasseries du monde établi par Ratebeer. D’abord en 88e position. Puis elle grimpe jusqu’à la 55e place en 2009. Avant d’intégrer le top 10 en 2010.

« À la recherche de la bière ultime »

Menno Olivier, lui, a reçu en 2008 le « Zilveren Knuppel », un prix remis à Amsterdam à la fin de la Dutch Week of Beers, au brasseur de l’année, celui qui fait le plus avancer la culture brassicole aux Pays-Bas. Une juste récompense pour un homme lancé « à la recherche de la bière ultime ».

Menno Olivier, en fait, commence à brasser seul, dans sa cuisine, en simple amateur. Après un an d’apprentissage, il finit par créer De Molen, ose de nouvelles saveurs, se teste sur à peu près tous les styles. Aujourd’hui, De Molen s’appuie sur une équipe de dix-sept personnes et propose une soixantaine de bières différentes.

Parmi elles, l’ « Amarillo ». Une double IPA, nommée ainsi en référence à une variété américaine de houblon, réputée pour son amertume et sa générosité aromatique. Et largement utilisée dans sa composition.

2014_05_31_DeMolen_Amarillo.1.2

La fiche technique :

  • Nom : Amarillo.
  • Brasserie : Brouwerij De Molen.
  • Type : double IPA.
  • Teneur en alcool : 9,2 %
  • IBU : 60.
  • Brassée en mars 2013.
  • Pays : Pays-Bas (à Bodegraven, en Hollande mériodonale).

À l’œil ambrée un peu trouble. Mousse épaisse d’un blanc légèrement cassé, de tenue longue. Quelques petites bulles.

Au nez : des arômes d’agrumes dans un premier temps. Puis un joli côté épicé et poivré. Finalement, quand on mélange un peu le tout, on se retrouve avec un beau petit melon. Quand même complexe.

En bouche : attaque un poil acide. Dans le verre, il y a du corps. Et une saveur qui rappelle un pineau charentais. On reste sur une saveur de melon mûr et de miel.

Note : 16/20. Pas très amère pour une IPA. Elle a limite un petit côté bière d’abbaye. Mais on aime quand même.

Sachez, enfin, que Brouwerij De Molen peut se traduire en français par Brasserie du moulin. Ce qui tombe bien, puisque Menno Olivier s’est d’abord installé dans un moulin construit en 1697, avant d’investir dans une salle de brassage plus moderne. À Bodegraven, De Molen n’est pas qu’une brasserie. C’est aussi un restaurant, une cave à bières (qui ne propose pas que des De Molen) et un organisateur de festival, le Borefts Beer Festival, qui aura lieu en 2014 les 26 et 27 septembre.

Épisode avec la même brasserie : Citra single hop.
, , ,

1 comment on “Les bières de son moulin”

  1. Brassée en Mars 2013, dégustée en Juin 2014, ce n’est pas étonnant que les houblons ai perdu de la puissance.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :