L’impératrice était en noir

19/07/2014
in Category: Bières des îles britanniques
0 1333 0

L’impératrice était en noir

Ah le Derbyshire. Cette rude campagne anglaise, verte2014_07_10_Buxton_ImperialBlack_1.1 et vallonnée, des Midlands. Où à Buxton vécut Robert Stevenson, grand homme de cinéma, célèbre pour avoir réalisé ce chef d’œuvre qu’est Mary Poppins. Buxton, où depuis l’époque lointaine des Romains, on profite des bienfaits de quelques sources d’eau chaude. Une eau vertueuse qui, sans doute, ne doit pas être complètement étrangère au succès de la Buxton Brewery.

La Buxton Brewery (nommer sa brasserie du nom de la localité dans laquelle elle est installée, quel habile moyen mnémotechnique pour se souvenir de son adresse), nous y voilà. Fondée en 2011 par Geoff Quinn. Et classée, à peine deux petites années plus tard, 53e meilleure brasserie du monde par Ratebeer.

Comme on dit dans le monde canin : « Quel beau pedigree ».

De la Buxton Brewery, on ne connaît pour l’heure que l’Imperial Black IPA. Que l’on a attaquée avec respect et un peu d’appréhension. Alors, est-elle si remarquable que cela ?

2014_07_10_Buxton_ImperialBlack_1.2

La fiche technique :

  • Nom : Imperial Black IPA.
  • Brasserie : Buxton Brewery.
  • Type : Imperial IPA.
  • Teneur en alcool : 7,5 %.
  • IBU : 82.
  • Brassée en mai 2013.
  • Pays : Royaume-Uni (brassée en Angleterre, dans le Derbyshire, à Buxton).

À l’œil bière noire, opaque. Mousse brune et légère, mais quand même persistante. En fait, comme ça, on dirait un expresso.

Au nez : les arômes, eux, n’ont rien à voir avec un café. Ils sont houblonnés et fruités (orange), avec un peu de pin et une toute petite touche maltée.

En bouche : attaque sur l’orange et la sève de pin. Puis une grande vague d’amertume presque (mais pas) chocolatée. Belle longueur en bouche. Très agréable.

Note : 17/20. Extra. Hall of famer.

, , , , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :