IPA un jour, IPA toujours

11/10/2014
in Category: Bières néérlandaises
0 1648 0

IPA un jour, IPA toujours

Bouteille de Citra Single HopOui, oui, je sais. Je sais ce que vous allez me dire. « Rhôôô, encore une IPA. C’est pas Yapasquelakro que ça devrait s’appeler, mais Yapasquel’IPA. » Bah oui, encore une IPA. Désolé. Mais je n’y peux rien, moi, si les brasseurs adorent faire des IPA. Et comme, en plus, j’aime bien ça, forcément, je vous en propose plein. Voilà.

Donc, après l’« Imperial Black IPA », la « Mont-Salève Mademoiselle », la « Hoppy Christmas » et quelques autres, on s’intéresse à la « Citra Single Hop », brassée par la célèbre Brouwerij De Molen.

On ne vous présentera pas le cas général des IPA (on l’a déjà fait). On ne vous parlera pas non plus de De Molen (ça aussi, on l’a déjà fait), toujours considérée comme l’une des meilleures brasseries du monde. Tout juste, pour introduire cette bière, évoquera-t-on le houblon citra, qui lui donne son nom et sert à sa fabrication. On a là une fleur américaine, capable de « communiquer des agrumes intéressants et des caractères de fruits tropicaux à la bière », dixit certains de ses revendeurs. Bref, il est amérisant et aromatique. En un mot : complet.

Un dernier détail intéressant avant d’attaquer la dégustation à proprement parler. Les brasseurs de De Molen indiquent sur les étiquettes de leurs bières le degré Plato. « Le degré quoi ? » Le degré Plato. « Mais qu’est-ce donc ? » Ah ah, bonne question. Mais réponse compliquée. Parce que là, on va commencer à parler chimie.

Plutôt que de vous embrouiller avec mes mots dans une explication nébuleuse, permettez-moi de citer Jean-Paul Hébert et Dany Griffon, auteurs de « Toutes les bières moussent-elles ? », ouvrage de référence que l’on ne peut que vous conseiller : « Il correspond à la masse d’extrait dans 100 millilitres de moût. Un moût à 13 degrés Plato donnera 13 grammes de résidu sec après évaporation de 100 millilitres de liquide. Mais on connaît aussi le degré Plato se référant aux masses qui correspond alors à la masse d’extrait dans 100 grammes (au lieu de 100 millilitres) de moût ». Cette mesure, inventée au XIXe siècle par le chimiste allemand Fritz Plato, est très utile aux brasseurs pour l’élaboration de leurs bières. Elle sert aussi de base en Suisse à la loi d’imposition sur la bière. Le consommateur, lui, peut apprécier ce qu’il déguste sans vraiment s’en soucier. En attendant, on vous laisse méditer tout ça. Ça vous aidera peut-être à trouver le sommeil.Citra single hop

La fiche technique :

  • Nom : Citra Single Hop.
  • Brasserie : Brouwerij De Molen.
  • Type : India pale ale.
  • Teneur en alcool : 4,8 %
  • IBU : 57.
  • Pays : Pays-Bas (à Bodegraven, en Hollande mériodonale).

À l’œil bière entre paille et ambrée. Belle mousse blanche et épaisse qui adhère au verre, avec une texture d’œufs à la neige et de tenue longue. Pas mal de bulles.

Au nez : des arômes de fruits exotiques (mangue et fruit de la passion) vraiment agréables. Derrière tout ça, une petite touche de vanille.

En bouche : attaque douce et fruitée. Puis, très vite, une grande amertume. Globalement, une saveur de pamplemousse. Longueur en bouche correcte.

Note : 15/20. Seulement 15 ? Oui. Parce qu’à force de goûter des tas de belles IPA, on a tendance à devenir difficile.

Épisode avec la même brasserie : Amarillo.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :