Où l’on reparle de la Débauche

23/10/2014
in Category: Bières françaises
0 1913 0

Où l’on reparle de la Débauche

Quand on regarde dans le dictionnaire, l’entréeBouteille de Menestho Menestho renvoie à plusieurs définitions. C’est, d’abord, le nom d’un mollusque. De la famille des pyramidellidaes, décrit pour la première fois par le savant Möller en 1842. C’est, aussi, dans la mythologie grecque, une océanide, gardienne d’un fleuve ou d’un lac, chargée de veiller à la bonne éducation des jeunes garçons. Menestho n’est pas la plus connue des 3 000 filles d’Océan et de Téthys. Styx, Persé et Calypso ont un peu plus marqué les esprits.

On ne s’est pas fait confirmer la chose par Églantine Clément et Aurélien Camandone, les deux brasseurs de La Débauche, mais on est prêt à parier que si leur « Menestho » s’appelle justement Menestho, c’est en référence à la mythologie. Et pas à la pêche aux coquillages. On a même un indice : l’étiquette. Qui représente une nymphe, sans doute grecque, et pas un coquillage marin.

« Brassée avec le célèbre poivre malgache voatsipériféry »

Du reste, cette étiquette est l’œuvre d’Amélie Claire, une illustratrice installée à Gond-Pontouvre, juste à côté d’Angoulême et de La Débauche.

La « Menestho », une spicy brown ale, est présentée par ses créateurs comme une bière « rafraîchissante et parfumée de notes insolites, brassée avec le célèbre poivre malgache voatsipériféry, puissant et fruité, ainsi qu’avec du gingembre ».

Verre et bouteille de Menestho

La fiche technique :

  • Nom : Menestho.
  • Brasserie : La Débauche.
  • Type : brown ale.
  • Teneur en alcool :  5,5 %.
  • Pays : France (brassée à Angoulême, en Charente).

À l’œil bière brune, quelques reflets acajou. Bulles fines, comme la mousse. Qui est abondante, ivoire et de tenue longue.

Au nez : très beaux arômes de chocolat et de caramel. Avec des touches de café, de grillé. Et de noisette.

En bouche : attaque assez douce. Des saveurs de chocolat amer. Et pour la note finale, du (bon) poivre. Belle longueur en bouche.

Note : 15,5/20. Il ne lui manque qu’une chose : une attaque un poil plus forte. Sinon, parfaite.

, , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :