Hopfenweisse, un pour tous…

22/01/2015
in Category: Bières nord-américaines
0 1388 0

Hopfenweisse, un pour tous…

On connaissait les voitures hybrides, fonctionnant2014_01_15_Trois_Mousquetaires_Hopfenweisse_1 tantôt à l’électricité, tantôt au moteur thermique. On avait, aussi, les espèces hybrides, comme le mulet, fruit du croisement entre une jument et un âne, très apprécié par les footballeurs est-allemands des années 80. Voici, maintenant, les bières hybrides. L’idée : on prend des éléments d’un style A, ceux d’un style B, on mixe le tout. Et on voit ce que donne le résultat.

Au Canada, la microbrasserie des Trois Mousquetaires a tenté l’expérience.  Une weissbier allemande, quelques houblons américains. Et voici la « Hopfenweisse », à mi-chemin entre une bière de blé et une IPA. Le mélange, en tout cas, a séduit les juges des Canadian Brewing Awards qui, en 2013, l’ont décoré d’une médaille d’argent, catégorie « experimental style »

« Dans le top 100 des meilleures brasseries du monde »

Les Trois Mousquetaires sont installés depuis juin 2004 à Brossard, une cité québécoise bordée par le Saint-Laurent. Cette microbrasserie a été créée par trois amis (d’où la référence aux cadets de Gascogne), anciens collègues chez Imperial Tobacco, et réunis pour racheter Express Broue, une petite unité de production jusqu’ici implantée à Saint-Eustache. Leur mission : « Offrir à nos clients une bière de qualité supérieure en incluant un maximum d’ingrédients produits et transformés au Québec et, ce, à prix accessible ».

Les Trois Mousquetaires, classés en 2013 dans le top 100 des meilleures brasseries du monde par le site américain Ratebeer, ont peu à peu décliné leur production en une grosse quinzaine de bières. La « Hopfenweisse » appartient à la série Signature qui regroupe des cuvées « plus goûteuses, plus maltées et plus houblonnées que (la) gamme régulière ».

2014_01_15_Trois_Mousquetaires_Hopfenweisse_2

La fiche technique :

À l’œil : bière dorée, quasiment de couleur paille. Mousse fine, bien blanche et de tenue longue.

Au nez : arômes surprenants, mais agréables. Au début, grâce aux houblons américains, on lui trouve des allures d’IPA : litchi, mangue, papaye. Puis arrive le côté weissbier, entre banane et céréales. Drôle de mélange, mais c’est efficace.

En bouche : cette hopfenweisse a du mal à choisir son camp, entre weissbier traditionnelle et houblons américains. L’attaque est douce et fruitée. Puis arrive les saveurs de weissbier. Belle longueur en bouche.

Note : 16/20. Vraiment pas mal. Le mix entre weissbier et saveurs houblonnées est très bien réussi.

Épisode avec la même brasserie : Gose.
, , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :