Obsédante Obsidian

06/02/2015
in Category: Bières nord-américaines
0 1338 0

Obsédante Obsidian

Noël est passé depuis un bon petit moment2015_02_03_Deschutes_ObsidianStout_1 maintenant. Mais on n’a pas oublié la Deschutes Brewery qui nous avait proposé, à l’époque, son excellente « Jubelale ». Retrouvons aujourd’hui cette brasserie, toujours américaine et toujours installée dans les montagnes de l’Oregon, pour une autre de ses créations. L’« Obdisian Stout ».

Comme son nom l’indique, l’« Obdisian Stout » est un stout. Jusque-là, tout va bien. Pour rappel, en quelques mots et très schématiquement, le stout est une bière qui « utilise une eau très dure, des malts foncés, de l’orge et une copieuse portion de houblon » (All beer, le guide de dégustation, par Alex Barlow, paru aux éditions Broquet). On ajoutera qu’il est de fermentation haute, d’origine anglaise mais devenu au début du XXe siècle une spécialité irlandaise.

« Vous voulez des médailles ? Elle en a »

L’« Obdisian Stout » est un stout, donc. Mais pas n’importe quel stout. Un stout multi-médaillé. C’est simple : depuis 1998, la Deschutes Brewery a récolté grâce à lui une bonne petite quarantaine de prix et récompenses. Prenez l’année 2014, par exemple : « America best stout » aux World Beer Awards, « best stout » à l’nternational Beer Challenge, médaille d’or dans la catégorie « dry stout » au Beer Challenge de Bruxelles… Rien que ça. Et encore, on n’a gardé que le meilleur.

Ajoutons, enfin, pour terminer cette présentation, que l’« Obdisian Stout » est brassée avec sept malts et quatre houblons différents. Passons, maintenant, à la dégustation.

2015_02_03_Deschutes_ObsidianStout_2

La fiche technique :

  • Nom : Obsidian stout.
  • Brasserie : Deschutes Brewery.
  • Type : stout.
  • Teneur en alcool : 6,4 %.
  • IBU : 55.
  • Pays : États-Unis (à Bend, dans l’Oregon).

À l’œil bière bien noire et opaque. Mousse beige, fine et de tenue longue. Aucune bulle.

Au nez : C’est riche. Arômes de cacao, d’expresso, de sucre candy et de biscuit. Avec une touche de grillé, bien sûr.

En bouche : attaque portée sur le café. Puis saveur de cacao, avant le retour du café qui domine quand même l’impression générale en étant accompagné d’une pointe de grillé. Énorme longueur en bouche.

Note : 16,5/20. On a déjà bu un meilleur stout (si si, une fois), mais ça fait beaucoup beaucoup mieux que juste tenir la route. Et on la retrouvera à l’avenir, si l’occasion se présente, avec un immense plaisir.

Épisode avec la même brasserie : Jubelale.
, , , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :