Illusion houblonnée

14/03/2015
in Category: Bières nord-américaines
0 1472 0

Illusion houblonnée

Hoptical Illusion, une bière brassée par la Flying Monkeys Craft Brewery.

Hoptical Illusion, une bière brassée par la Flying Monkeys Craft Brewery.

On est un peu embêté, là maintenant tout de suite. Parce qu’on aurait bien aimé attaquer cette chronique en vous racontant la merveilleuse histoire des Canadiens de la Flying Monkeys Craft Brewery. Mais en fait, on n’a pas trouvé grand-chose sur eux. C’est ballot, n’est-ce pas ?

Que dire, quand même ? Que la brasserie a été créée en 2004 par Peter Chiodo à Barrie, dans la province de l’Ontario. Qu’elle s’appelait, à l’époque, la Robert Simpson Brewery, du nom du tout premier maire de la ville. Qu’elle travaille avec plus de 300 restaurants et pubs canadiens. Qu’il a été, un temps, question qu’elle déménage aux États-Unis, mais qu’en fait, finalement, non. Qu’elle ne doit pas être confondue avec Flying Dogs, une lointaine cousine américaine. Que côté communication, elle envoie du lourd, avec des slogans du genre « normal is weird », « leading the Ontario craft beer revolution » ou « the universe is composed of two basic substances : magic and beer ». Remarquez que pour ce dernier, on veut bien les croire sur parole.

Trêve de bavardage. Passons à la dégustation. La découverte de la Flying Monkeys Craft Brewery débute avec leur « Hoptical Illusion », une american pale ale à l’étiquette, disons, rigolote et colorée.

2015_03_14_Flying-Monkeys_HopticalIllusion2

L’Hoptical Illusion, brassée au Canada par la Flying Monkeys Craft Brewery.

La fiche technique :

  • Nom : Hoptical illusion.
  • Brasserie : Flying Monkeys Craft Brewery.
  • Type : american pale ale.
  • Teneur en alcool : 5 %.
  • IBU : 17,5.
  • Pays : Canada (à Barrie, dans la province de l’Ontario).

À l’œil : bière ambrée presque cuivrée. Mousse blanche, fine, de tenue correcte et qui adhère au verre. Quelques bulles.

Au nez : arômes très fruités, exotiques et houblonnés. On y trouve de la mangue et du litchi.

En bouche : on attaque avec du fruit exotique. Puis une saveur plus caramélisée prend le dessus. Juste ce qu’il faut d’amertume sur la fin.

Note : 14/20. Pas mal dans l’ensemble, assez désaltérante, mais ça manque d’un peu de force et d’originalité pour vraiment nous convaincre.

, , , , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :