L’amer à la mer

30/04/2015
in Category: Bières nord-américaines
0 1198 0

L’amer à la mer

À la Ballast Point Brewing Company, on aime2015_04_28_Ballast-Point_SculpinIPA_1 taquiner la carpe, le brochet ou le requin, les deux pieds dans l’eau d’une rivière ou assis dans un bateau au large, sur les vagues de l’océan Pacifique. Bref, on aime la pêche. À tel point qu’en fait, cette brasserie californienne sponsorise sa propre « fishing team » (si si, ça existe). Et que la plupart des étiquettes de ses bières représentent un poisson. Pour la « Sculpin IPA », par exemple, c’est un chabot. Ou sculpin, en anglais. Il y a de la logique là-dedans.

On ne vous parlera pas plus de pêche. D’abord, parce qu’on n’y connaît rien. Et ensuite, parce que ce n’est pas l’objet de Yapasquelakro. Venons-en donc à la bière. Et à la brasserie. La petite histoire de la Ballast Point Brewing Company débute sur le campus de l’UCLA, à Los Angeles, quand Jack White (pas le chanteur et guitariste, un autre) met au point ses premières recettes dans un coin de sa chambre d’étudiant.

« À la recherche des saveurs »

Un peu plus tard, en 1992, il décide d’ouvrir dans sa ville de San Diego le Home Brew Mart, un magasin dont le but est de fournir aux brasseurs amateurs tous les ingrédients introuvables ailleurs. Il embauche rapidement un employé, Yuseff Cherney. Et entre le passage de deux clients, White et Cherney brassent dans l’arrière-boutique. Ils finissent, en 1996, par créer la Ballast Point Brewing Company.

Aujourd’hui, le Home Brew Mart existe toujours. Il est l’un des quatre sites que possède la Ballast Point Brewing Company en Californie. Qui, même si elle a bien grandi en presque 20 ans, n’a pas changé de philosophie. Il y est toujours question de «recherche des saveurs », « d’une exploration des techniques » et d’une « obsession des meilleurs ingrédients ». La Ballast Point Brewing Company a remporté quantité de médailles internationales (on en a compté 136), dont 14 pour la « Sculpin IPA ». Qui, comme son nom l’indique, est une IPA. Sa recette a été élaborée en collaboration avec des brasseurs locaux.

2015_04_28_Ballast-Point_SculpinIPA_2

La fiche technique :

À l’œil bière paille, un peu dorée. Mousse blanche et fine, de tenue correcte. Peu de bulles.

Au nez : un arôme hyper puissant de litchi. Il écrase presque tout le reste. On arrive quand même à déceler une touche de céréales. En tout cas, ça laisse entrevoir des tas de bonnes choses.

En bouche : pour l’attaque, c’est bienvenue au pays des agrumes. Le pamplemousse est quand même adoucie par une touche de litchi. Puis, ensuite, par quelques notes de fleur d’oranger, voire de violette. Amertume très présente.

Note : 16/20. « À la pêche à la bière bière bière, je veux bien y retourner maman… » Hum, pardon, on s’emporte.

, , , , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :