La Canaille s’insurge

22/05/2015
in Category: Bières françaises
0 1427 0

La Canaille s’insurge

Fin décembre, juste avant de fêter Noël,2015_05_11_Canaille_Insurgee_1 on vous avait rapidement présenté La Canaille, une brasserie installée dans les monts du Forez, à Sail-sous-Couzan. On y revient aujourd’hui avec, cette fois-ci, «l’Insurgé(e)», l’une des six bières (cinq permanentes et une de saison) que propose Grégory Pardon depuis 2013.

On profite de l’occasion pour vous donner quelques nouvelles de la brasserie. D’abord, sachez qu’elle vient d’obtenir une médaille d’argent au Salon du brasseur de Saint-Nicolas-de-Port pour sa «Gavroche», une blonde dont on ne devrait plus trop tarder à reparler. Notez, ensuite, qu’elle prépare son déménagement. Direction un local plus grand et plus adapté, mais toujours situé à Sail-sous-Couzan. Cela devrait lui permettre d’augmenter sa production et de passer à 250 hectolitres annuels, contre 180 actuellement.

«L’Insurgé(e)» est une bière triple, brassée «pour les amateurs de sensations fortes», si l’on en croit ce qui est écrit sur le site Internet de la brasserie.Vous remarquerez, au passage, que les deux petits personnages représentés sur l’étiquette s’insurgent. Mais pas avec une fourche, comme souvent, puisque c’est un fourquet qu’ils brandissent.

2015_05_11_Canaille_Insurgee_2

La fiche technique :

  • Nom : L’Insurgé(e).
  • Brasserie : La Canaille.
  • Type : triple.
  • Teneur en alcool : 8,5 %.
  • Pays : France (à Sail-sous-Couzan, dans la Loire).

À l’œil blonde paille qui flirte avec l’ambrée. Mousse bien blanche et très fine, accrochant légèrement au verre.

Au nez : arômes pas forcément très puissants, mais agréables. Des céréales, de la vanille et des raisins secs.

En bouche : équilibre intéressant. Attaque assez douce et fruitée où l’on retrouve les raisins, accompagnés maintenant de quelques mirabelles. Une petite touche caramélisée, aussi. L’amertume est très légère, ou plutôt presque absente.

Note : 13,5/20. Bien meilleure que la Canaille de Noël, mais peut-être un peu trop sucrée à notre goût.

Épisode précédent : La Canaille de Noël
, , , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :