Où l’on se fait un sang d’encre

23/05/2015
in Category: Bières nord-américaines
0 1952 0

Où l’on se fait un sang d’encre

« N’ayez pas peur du noir… », peut-on lire quelque2015_05_23_TrouDuDiable_Sangdencre_1 part sur la bouteille de la « Sang d’encre ». D’accord, entendu. On a donc pris notre (maigre) courage à deux mains. Et on l’a décapsulé, ce « stout épique » (ça aussi, c’est écrit sur l’étiquette, plutôt jolie d’ailleurs) brassé au Québec par le Trou du diable. Et on a bien fait. Parce qu’on a plutôt apprécié ce que l’on a dégusté.

Pas facile de vous donner quelques infos sur cette microbrasserie canadienne. On a cherché, mais on n’a pas trouvé grand-chose. Si ce n’est un article paru dans La Presse fin 2014. Qui annonçait l’ouverture d’une boutique au centre entrepreneurial Alphonse-Desjardins de Shawinigan, sa ville d’origine. Qu’y apprend-on ? Qu’à la base, le Trou du diable, c’est un brou-pub et restaurant ouvert il y a une dizaine d’années par une poignée d’amis qui voulaient créer une bière de réputation internationale. Que le Trou du diable compte désormais 90 employés et qu’il produit près d’un million de bouteilles par an. Et que quand « tu vas à Bordeaux, tu ramènes des vins de Bordeaux. Et quand tu vas à Shawinigan, tu ramènes de la bière du Trou du diable ». Et bam.

La « Sang d’encre », elle, a remporté plusieurs médailles internationales. Dont deux d’or (au Mondial de la bière de Montréal en 2007 et au Mondial de la bière de Mulhouse 2014). Elle a également été classée parmi les meilleurs stouts américains aux World Beer Awards 2014. D’après ses brasseurs, elle « saura contenter autant votre âme irlandaise que votre désir d’aventures gustatives », en s’adressant « à l’amateur de bière typée et racée ». Mais… Mais… C’est exactement nous ça !

2015_05_23_TrouDuDiable_Sangdencre_2

La fiche technique :

  • Nom : Sang d’encre.
  • Brasserie : Le Trou du diable.
  • Type : stout.
  • Teneur en alcool : 5,5 %.
  • IBU : 45.
  • Pays : Canada (à Shawinigan, au Québec).

À l’œil : bière noire opaque, quelques bulles fines. Mousse beige, abondante, relativement épaisse et de tenue longue.

Au nez : clairement un nez de café et de pain grillé. Derrière ça, du cacao et petite touche fumée.

En bouche : les saveurs classiques du stout (cacao, café serré, grillé) sont là et bien là. Belle amertume qui enrobe toute la bouche. Assez sèche. Une larme de fleur d’oranger sur la fin. Grosse longueur.

Note : 15/20. Sans révolutionner le style (en même temps, ce n’est pas ce qu’on lui demande), la « Sang d’encre » demeure un stout tout à fait sympathique.

, , , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :