La 109, sans frais

04/06/2015
in Category: Bières françaises
0 1419 0

La 109, sans frais

La Brasserie de la Loire devrait bientôt déménager2015_06_04_Brasserie-de-la-Loire_109_1, paraît-il. Oh, pas question de quitter Saint-Just-Saint-Rambert et la plaine du Forez. Simplement, Anne-Laure Pelloux-Prayer-Molle et son équipe ont prévu de déplacer leurs cuves de quelques dizaines de mètres, dans un nouveau local un peu plus spacieux. Apparemment, l’idée n’est pas spécialement d’augmenter dans la foulée la production. Mais plutôt de proposer aux clients de passage un espace de vente et de dégustation plus confortable. Une initiative que nous ne pouvons que saluer. Cependant, une question se pose. Jusqu’ici, la Brasserie de la Loire était installée au 109, route de Saint-Côme. Parmi ses bières, on trouve une « Saint-Côme » et une « 109 ». Dès lors, vont-elles être renommées une fois les derniers cartons déballés ?

On vous rassure, nous sommes parfaitement conscients que cette interrogation ne fait guère avancer la cause de la bière artisanale. Et qu’elle ne sert même à rien. Mais voilà, on a rédigé récemment deux chroniques sur la Brasserie de la Loire, et il n’était pas évident de trouver un nouvel angle d’attaque intéressant.

Bref, tout ça pour en arriver à la « 109 », que l’on se propose maintenant de déguster. Qu’avons nous-là ? « Une bière ambrée pur malt […] qui développe des arômes fruités et biscuités associés à une légère amertume […] Bière de caractère, voluptueuse, elle parfume délicatement le palais. » Sur le site de la brasserie, on conseille cette « 109 » en accompagnement de fromages ou de viandes en sauce (voire les deux en même temps, si c’est votre truc). Dans son Guide Hachette des bières, Élisabeth Pierre suggère, elle, une alliance avec une petite côte de veau à la crème ou un mont d’or. Ou les deux en même temps, mais là encore, c’est un peu à vous de voir.

2015_06_04_Brasserie-de-la-Loire_109_2

La fiche technique :

À l’œil : bière rousse et cuivrée. La mousse n’est pas tout à fait blanche, assez fine et légère, de tenue correcte.

Au nez : nez qui propose des notes de céréales, de caramel et de quelques fruits (sans doute de la poire bien mûre). Une touche de grillé, aussi.

En bouche : saveurs dans l’ensemble douces et sucrées (voire même un peu trop à notre goût). D’abord caramélisées, puis plus épicées ensuite. Petite amertume sympa. Longueur en bouche intéressante.

Note : 12,5/20. On n’est jamais déçu par les bières de la Brasserie de la Loire. Mais on n’est jamais vraiment surpris non plus. Une valeur (trop) sûre, donc.

Épisodes avec la même brasserie : l’Aveille, la Garipotte, la Pampille.
, , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :