Highway to Tannen Hell

07/10/2015
in Category: Bières allemandes
0 1321 0

Highway to Tannen Hell

À Munich, l’Oktoberfest 2015 vient de fermer2015_10_06_Hohentanner_TannenHell_1 ses portes. Pour souhaiter bon courage à tous ceux qui, depuis lundi matin, rangent, démontent et nettoient, on a décidé de décapsuler une bière bavaroise. Seulement, comme on aime bien faire nos malins, on déroge (un peu) à la tradition. D’abord, on a choisi une bière certes bavaroise, mais pas munichoise. La Tannen Hell est brassée à Hohenthann, en Basse-Bavière, à une centaine de kilomètres au nord-est de la capitale du land. Ensuite, la Tannen Hell n’est pas une weizenbier, le style classique des bières de l’Oktoberfest. Mais une helles lager. Voilà pour les présentations.

La Tannen Hell est l’œuvre de la Hohenthanner Schlossbrauerei, une brasserie fondée en 1864. Et qui produit, en plus de ses bières, un cola, une limonade et de l’apfelschorle, une sorte de soda à la pomme assez populaire chez nos voisins allemands. Et tout ça sous l’étiquette Libella.

Comme évoqué plus haut, la Tannen Hell est une helles lager. Donc, et assez schématiquement, une bière de basse fermentation pâle, brillante, limpide et pétillante, ainsi que peu chargée en houblon. Les brasseurs de la Hohenthanner Schlossbrauerei la conseille notamment en accompagnement d’un rôti, d’un ragoût ou d’un poisson.

2015_10_06_Hohentanner_TannenHell_2

La fiche technique :

À l’œil : bière dorée. Mousse blanche, assez fine, de tenue courte et qui ne laisse qu’un fin col sur le verre.

Au nez : arômes qui mélangent les champignons de Paris frais, l’orge et la belle herbe verte d’un été humide.

En bouche : les saveurs tournent vraiment autour des céréales et des malts. Une touche de citron sur la fin, quand même. Amertume légère. Peu de longueur.

Conclusion : 11,5/20. Une lager de bonne facture. Rien de révolutionnaire. Mais désaltérante à souhait.

, , , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :