TarTaras de Bruxelles

16/10/2015
in Category: Bières belges
0 860 0

TarTaras de Bruxelles

2015_10_08_BrasserieSenne_TarasBoulba_1Poursuivons notre petit tour d’Europe. Après un crochet par l’Allemagne, nous voici, une fois de plus, en Belgique. À Bruxelles, même. Où l’on retrouve la Brasserie de la Senne. Après avoir dégusté (et beaucoup apprécié) au printemps sa Brusseleir, on passe à sa bière fétiche, celle qui symbolise sans doute le mieux son travail. La Taras Boulba.

Taras Boulba, si vous aimez la littérature, le nom doit, au minimum, vous rappeler vaguement quelque chose. Nicolas Gogol a ainsi conté les aventures de Tarass (avec deux S, donc) Boulba, fier cosaque ukrainien qui n’aime rien tant qu’envoyer les soldats du voisin polonais mordre la poussière et apprécier les pissenlits par la racine. Ce qui finit, du reste, par lui causer quelques soucis avec ses deux fils, Andreï et Ostap.

« Smeirlap ! »

Un personnage visiblement pas franchement pacifique. Et sans doute autant bagarreur que le petit monsieur représenté sur l’étiquette de la Taras Boulba. Celui-ci, rouge de colère, s’apprête en effet à balancer un bon gros tonneau sur la tête d’un pauvre bougre. Tout ça, en plus, en l’insultant de « smeirlap », que nous traduirons ici par salaud. Et encore, pour rester poli.

La Taras Boulba existe depuis 2004. Elle est l’une des cinq bières régulières proposées tout au long de l’année par la Brasserie de la Senne. Qui la qualifie d’extra hoppy ale. Elle est, paraît-il, excellente en accompagnement d’un tarte au citron ou de crevettes au curry.

2015_10_08_BrasserieSenne_TarasBoulba_2

La fiche technique :

À l’œil : bière blonde et dorée. Pas mal de bulles. Belle mousse blanche, assez épaisse et de tenue longue.

Au nez : beau mélange de citron vert et de céréales, avec une petite pointe de mandarine et d’amande. En tout cas, ça promet de chouettes saveurs.

En bouche : attaque plutôt sur le fruit (toujours des agrumes), puis arrivent ensuite des saveurs de pain grillé. Et, pour finir, une belle amertume bien prononcée. Rien à redire pour la longueur en bouche.

Note : 16/20. Une bière bien équilibrée et qui réussit le pari d’être à la fois complexe mais néanmoins agréable à déguster.

Épisode précédent avec la même brasserie : Brusseleir.
, , , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :