Bitter sweet ale

22/10/2015
in Category: Bières françaises
0 1006 0

Bitter sweet ale

2015_10_22_La_Rainette_BitterAle_1Qui se souvient de La Rainette ? Mais si, cette charmante petite brasserie charentaise, dont on avait parlé lors de l’été 2014 avec une dégustation de sa chouette bière ambrée… On y revient aujourd’hui, non sans plaisir et impatience, pour sa bitter ale. Peut-être son produit le plus réputé.

On sent venir la question : ça veut dire quoi, bitter ale ? Ah ah, comme vous faites bien d’être curieux ! Une ale, vous le savez, est une bière de haute fermentation. Quant au terme anglais bitter, il peut se traduire par amer. Donc, une bitter ale est une bière amère de haute fermentation. Quand on a dit ça… Bah on n’a pas dit grand-chose.

« Une boisson de vieux ? »

La bitter ale est un dérivé de la pale ale. La première apparition du terme remonte à septembre 1842, dans un article du Times. Vingt-deux ans plus tard, on chantera ses louanges (de la bitter ale, pas du Times) dans une pièce de music-hall à Londres. Car la bitter ale fut pendant longtemps le style le plus typique servi dans les pubs britanniques. Sauf que peu à  peu, la bitter ale a perdu de sa splendeur et ses lettres de noblesse. Au point de finir par devenir, dans l’esprit anglais, synonyme de boisson de vieux… Globalement, on retiendra quand même qu’une bonne bitter ale est plutôt ambrée, peu alcoolisée, mais amère à souhait.

On ne va pas tirer à la ligne sur l’histoire de la brasserie La Rainette (pour ça, on vous renvoie à l’article suscité). On vous rappelle juste qu’elle est installée en Charente, à Chazelles, dans un ancien moulin, les pieds dans les eaux du Bandiat. Et cela depuis janvier 2007. Son brasseur et propriétaire, Alain Mitteau, ne produit qu’une cinquantaine d’hectolitres par an. Les meilleures choses sont souvent les plus rares.

2015_10_22_La_Rainette_BitterAle_2

La fiche technique :

  • Nom : Rainette bitter ale.
  • Brasserie : Brasserie de la Rainette.
  • Type : bitter ale.
  • Teneur en alcool : 5,5 %.
  • DLUO : fin 2017.
  • Pays : France (brassée à Chazelles, en Charente).

À l’œil bière ambrée et cuivrée, assez trouble. Mousse blanche, semi-épaisse, de bonne tenue. Assez pétillante.

Au nez : les arômes ne sont pas très puissants, mais en même temps agréables. Nez fleuri et fruité (entre l’orange et la mirabelle), avec derrière une touche épicée (du poivre, sans doute), voire même fumée.

En bouche : attaque douce, fruitée (clémentine et agrumes). Et derrière : bam ! Une grande et belle vague d’amertume. Le fruit revient un peu sur les dernières notes. Bonne longueur en bouche. Corps léger.

Note : 16/20. Elle est chouette, La Rainette.

Épisode précédent avec la même brasserie : La Rainette ambrée.
, , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :